© 2019 PlanB asbl, rue du Congrès 35 B-1000 Bruxelles 

ACTIONS

Conditions de travail des distributeurs du magazine le Brusseleir

Interpellation


Monsieur le Bourgmestre,
Mesdames et Messieurs les Echevins,
Mesdames et Messieurs les Conseillers,


Depuis peu, une nouvelle majorité dite progressive s’est mise en place à Bruxelles-Ville. De cette majorité est ressorti un accord de majorité ambitieux marquant une volonté d’ancrer davantage la participation citoyenne dans le processus politique. Cette majorité se veut aussi sociale, ce qui est fortement salué par la population. Mais au-delà des paroles nous voulons des actes concrets.


Cette interpellation concerne : Les conditions de travail des distributeurs du magazine Le Brusselleir


Etant donné l’accord de majorité qui stipule notamment que celle-ci va :
• Organiser périodiquement une enquête sur le bien-être et la satisfaction des membres du personnel de la Ville, quelle que soit sa fonction. L’objectif est d’identifier les possibilités d’amélioration des conditions de travail et de la gestion du personnel et remédier aux problèmes identifiés.
• Comme employeur, la Ville doit montrer l’exemple en termes de conditions de travail pour ses agents et, plus encore, à l’égard de plusieurs publics cibles importants


C’est pourquoi, nous, bruxellois, nous souhaitons vous interpeller et vous demander davantage d’informations concernant les conditions de travail des personnes qui distribuent le magazine Le Brusseleir même si celles-ci ne sont pas directement employées par la Ville.

 

 


Monsieur le Bourgmestre,
Mesdames et Messieurs les Echevins,
Mesdames et Messieurs les Conseillers,


La nouvelle législature se dit progressive et sociale, dans ce contexte nous trouvons interpellant la façon dont travaillent certains distributeurs de ce magazine de la ville.
Comme vous pouvez le voir sur la photo ci-dessous certains distributeurs utilisent de vieilles poussettes pour distribuer le magazine Le Brusselier.
Cela pose naturellement question sur les conditions de travail de ces personnes et sous quel type de contrat elles sont engagées.
En plus des conditions de travail, il en va aussi de l’image de la Ville.
Afin de nous fournir les garanties sur les conditions de travail, pouvez-vous nous fournir les documents/contrats/conventions en supprimant bien entendu les noms. Et nous expliquer pourquoi utiliser des chariots bricolés comme des poussettes pour distribuer ce magazine.
Nous vous remercions de votre attention et attendons de votre part un travail clair et détaillé pour que nous puissions informer tous les citoyens de la Ville.

 


Les demandeurs,

Réponse

Réponse en cours